ESPACE ETUDIANTS‎ > ‎

Classification

 

CLASSIFICATION DES THALLOPHYTES

 

         Traditionnellement, les Thallophytes étaient classés parmi les végétaux.

 

Classification du règne végétal

Thallophytes

 

 

non
vascularisé

 

 

 

Cryptogames

Phycophytes
(algues)

Mycophytes
(champignons)

Cormophytes

 

Trachéophytes

Bryophytes
(mouses)

Ptéridophytes
(fougères)

Phanérogames

Prespermaphytes

Spermaphytes
(plantes à fleurs)

 

            Actuellement les Champignons constituent un Embranchement autonome, ainsi les Thallophytes peuvent être subdivisés en quatre Embranchements :

A - Embranchement des SCHIZOPHYTES

- Classe des : Bactéries   

- Classe des : Algues bleues (Les Cyanobactéries)

 

C - Embranchement des MYCOPHYTES                           (Champignons)                                                                                                           

B - Embranchement des PHYCOPHYTES (Algues)


D - Embranchement des LICHENS

 

 

A – Classification des CYANOBACTÉRIES ou CYANOPHYCÉES ou ALGUES BLEUES

 

Sous-classe

Les Coccogonophycidées

Les Hormogonophycidées

Ordre

 

Chroococcales

 

Pleurocapsales

 

Oscillatoriales

 

Nostocales

 

Stigonematales

 

 

Genre

 

 

 

 

 

-Chamaesiphon

-Gloeabacter
  Synechococcus
-Glocothece
  Cyanothece
  Gloecocapsa
  Synechoexstis

-Dermocarpa
-Xenococccus
-Dermocarpella
-Myxosarcina
-Chroococcidiopsis
   Pleurocapsa

-Spirulina
-Arthrospira
-Oscillatoria
-Lyngbya
-Pseudanabaena
-Starria
-Crinalium
-Microcoleus

Fam. Nostocaceae
 -Anabaena
 -Aphanizomenon
 -Nodularia

 -Cylindrospermum
 -Nostoc

Fam. Scytonemataceae
 -Scytonema
Fam. Rivulariaceae
 -Calothrix

-Chlorogloecopsis
-Fischerella
-Stigonema
-Geitleria

 

            Les Cyanobactéries groupent les formes dulçaquicoles et subaériennes. On peut diviser la classe des Cyanobactéries en deux sous-classes : les Coccogonophycidées qui sont des formes solitaires ou coloniales parfois filamenteuses, mais sans hormogonie et se multipliant uniquement par coccospores unicellulaires, et les Hormogonophycidées qui sont des formes filamenteuses à trichomes souvent entourés d'une gaine, à multiplication par hormogonie pluricellulaire. Dans cette sous-classe, on rencontre souvent des espèces à hétérocystes.

-Les Coccogonophycidées:

            Elles sont partagées en trois ordres, suivant leur type de structure. Les Chroococcales sont des algues unicellulaires, ou groupées en paquets de cellules (archéthalle) se reproduisant par bipartition et spores (coccospores ou nanocystes). Les Chamaesiphonales: le thalle, souvent unicellulaire et réduit à un sporocyste, se reproduit par endospores ou exospores. Les Pleurocapsales: le protothalle, constitué de filaments rampants et parfois associés à des filaments dressés, présente des divisions végétatives et des endospores.

- Les Hormogonophycidées:

            Elles renferment deux ordres: les Stigonématales: au protothalle parfois complexe avec hétérocystes; leur multiplication se fait par hormogonies. Les Nostocales, dont le thalle réduit en un sporocyste filamenteux, sans ramifications véritables, est constitué par des trichomes avec ou sans hétérocystes et se multipliant par hormogonie. Dans cet ordre, on observe chez certains genres de fausses ramifications simples ou géminées.

B – Classification des Algues

 

Embranchement

Nom Commun

Habitat

Structure

Pigments

Réserves

Mobilité

Reproduction

Rhodophycophytes

Algues Rouges

Eau salée

Multicellulaire

chlorophylles a, phyphycobilines, carotènes, phycoérythrine xanthophylles

Rhodamylon, lipides

Non Mobiles

Asexuée

&

Sexuée

Pyrrophycophytes

Dinoflagellées

Eau douce

&

Eau salée

Unicellulaire

chlorophylles a et c,

carotènes xanthophylles

Amylon, lipides

Mobiles

-Asexués
-Sexuée rare

Euglenophycophytes

Euglènes

Eau douce

Unicellulaire

chlorophylles a et b,

carotènes xanthophylles

Lipides, paramylon

Mobiles

Asexuée par bipartition

Chrysophycophytes

Algues dorées (les diatomées)

Eau douce

&

Eau salée

Principalement Unicellulaire

chlorophylles a et c, carotenoïdes xanthophylles

Lipides, leucosine, chrysolaminarine

Mobiles

Asexuée et sexuée

Chlorophycophytes

Algues Vertes

Eau douce et environements humides

Unicellulaire & Multicellulaire

chlorophylles a et b, carotènes xanthophylles

Amidon, lipides

Mobiles

Asexuée

&

Sexuée

Phéophycophytes

Algues Brunes

Eau salée

Multicellulaire

chlorophylles a et c, carotenoïdes xanthophylles

lipides, laminarine

Mobiles

Asexuée

&

Sexuée

 

            Les Algues sont des végétaux chlorophylliens, leur classification peut se faire selon les pigments: La différence de pigmentation s'explique par la différence de pénétration de la lumière dans l'eau en s'enfonçant. Les cinq Classes des Algues sont :

 

 

Les Chrysophycées

 

Les Xanthophycées

(Algues jaunes)

Les Chlorophycées (Algues vertes)

Les Phéophycées  (Algues brunes)

Les Rhodophycées


(Algues rouges)

 

C – Classification des Champignons

 

Embranchements

Classes

S Classes

Ordres

Ascomycètes

Laboulbéniomycètes

 

 

 

Hémi-Ascomycètes

 

 

 

Eu-Ascomycètes

PLECTOMYCETES

 

 

PYRENOMYCETES

 

 

DISCOMYCETES

 

Basidiomycètes

Homobasidiomycètes

= Autobasidiomycètes

Gastéromycètes : Gastromycètes

 

 

Hyménomycètes

 

 

Hétérobasidiomycètes

= Protobasidiomycètes

 

Urédinales

Auriculariales

Ustilaginales

Tremellales

Oomycètes

 

 

Mucorales

Entomophtorales

Zygomycètes

 

 

 

Deuteromycètes

 

 

 

 

            La classification des champignons repose sur cinq embranchements principaux : les Oomycètes, les Zygomycètes, les Ascomycètes, les Basidiomycètes et les Deuteromycètes. Les quatre premiers sont caractérisés par la nature de leurs spores : respectivement les oospores, zygospores, ascospores ou basidiospores, le cinquième embranchement, considéré comme artificiel, groupe toutes les espèces pour lesquelles la reproduction sexuée est inconnue. Ils ne produisent donc pas de spores spécifiques ; la plupart sont cependant apparentés aux Ascomycètes.

            Les Myxomycètes, les Plasmodiophoromycètes, les Labyrinthulomycètes et les Acrasiomycètes sont des groupes proches des Champignons, cependant, ils peuvent être considérés comme des protistes (unicellulaires) animaux, car ils se présentent soit comme des amibes à nombreux noyaux, soit comme des groupes d'amibes à un seul noyau. De plus, ils se déplacent, grâce à des pseudopodes, et peuvent se nourrir de proies ingérés par phagocytose. Leur reproduction implique la formation de cellules rendues mobiles par deux flagelles inégaux ou par des pseudopodes. Quant aux Actinomycètes, longtemps considérés comme un groupe de champignons, ce sont en réalité des bactéries filamenteuses, qui constituent un groupe bactérien bien défini.

 

Oomycètes : Cet embranchement groupe des organismes le plus souvent formés par des siphons à plusieurs noyaux. Ils sont caractérisés par la formation de cellules reproductrices généralement à deux flagelles dissemblables.

 

Zygomycètes : Cet embranchement groupe des organismes qui se reproduisent de manière asexuée, par des spores se formant à l'intérieur d'un sac appelé sporocyste, ou de manière sexuée, par union de filaments sexuels dont les extrémités dilatées fusionnent pour former une zygospore plurinucléée. Cet ensemble comprend deux ordres principaux : les Mucorales qui, principalement saprophytes, se développent sous forme de moisissures au mycélium non cloisonné et les Entomophtorales, dont les sporocystes, servant généralement eux-mêmes de spores, se détachent et sont disséminés tels des conidies. Ces champignons sont principalement des parasites d'insectes.

 

Ascomycètes : Ils produisent des spores ou ascospores contenues à l'intérieur de sporocystes appelés asques. Cet embranchement comprend des champignons unicellulaires et d’autres formés de mycéliums constitués de filaments cloisonnés. Ce groupe compte trois classes.

- La classe des Laboulbéniomycètes : Elle est formée d’organismes microscopiques vivant fixés à la surface des insectes, sans en être parasites.

- La classe des Hémi-Ascomycètes : Elle englobe des Ascomycètes microscopiques mycéliens ou unicellulaires

- La classe des Eu-Ascomycètes : Les asques renfermant les ascospores sont renfermés dans des ascocarpes de trois types. Soit un cleistothèce, dans la Sous Cl.  des PLECTOMYCETES, soit un périthèce dans la Sous Cl. des PYRENOMYCETES soit encore une apothécie dans la Sous Cl. des DISCOMYCETES.

Basidiomycètes : Cet embranchement comprend des champignons, caractérisés par la production de spores appelées, les basidiospores élaborées par des basides. Les basides se forment à l'extrémité de filaments mycéliens réunis en un corps fructifère appelé basidiocarpe (ou carpophore). Les Basidiomycètes se séparent en deux classes : les Hétérobasidiomycètes (ou Protobasidiomycètes) dont les basides sont cloisonnées en quatre cellules, et les Homobasidiomycètes (ou Autobasidiomycètes) à basides non cloisonnées.

Deuteromycètes : Ce sont les Champignons dits imparfaits, car, ils ne produisent pas de spores par un processus sexué connu. Ils comprennent des formes mycéliennes et des formes unicellulaires.

 

D – Classification des Lichens

Ascolichenes

Pyrenocarpeae

Gymnocarpeae

Graphidineae

Cyclocarpineae

Basidiolichenes  =Hymenolichenes

 

 

 

            Les lichens sont classés selon le type de composant fongique, appelé mycobionte. Le mycobionte de la plupart des lichens est un Ascomycète ou un Basidiomycète. Le composant algal, appelé phycobionte est une algue verte unicellulaire ou une Cyanobactérie.

Les lichens se décomposent selon le schéma suivant :

  1. Classe des Ascolichenes : Les spores sont produites dans des asques.
    1. S Classe des Pyrenocarpeae: Les ascocarpes ne s'ouvrent que par un pore, les thalles en général sont crustacés.
    2. S Classe des Gymnocarpeae: Les ascocarpes plus ou moins largement ouverts, les thalles sont de tous les types.
      1. Série des Graphidineae : Les asques et les paraphyses se détruisent et forment avec les spores, dans l'ascocarpe, un amas pulvérulent. Le thalle est en majorité crustacé, ou fruticuleux.
      2. Série des Cyclocarpineae : Les ascocarpes sont de forme arrondie. C'est le groupe le plus nombreux, où se trouvent tous les types de thalles.
  2. Classe des Basidiolichenes (ou Hymenolichenes) : spores produites sur des basides. Une autre classification est basée sur le composant fongique qui joue le rôle principal dans la détermination de la forme générale du lichen :

1- Thalles lépreux : Association de granules constitués chacun d'un peloton d'hyphes associées à quelques cellules d’algues.

2-Thalles crustacés : ils forment une croûte fortement adhérente au substrat, la plupart d'entre eux sont souvent appelés les microlichens.

3- Thalles squamuleux : formés de petites écailles qui se chevauchent partiellement. Ces thalles sont intermédiaires entre les thalles crustacés et les thalles foliacés.

4-Thalles foliacés : Ils forment des lames lobées facilement fixés par des rhizines au substrat.

5-Thalles fruticuleux : Thalle buissonant de couleur verdâtre fixé en un seul point. La section des filaments est ronde et, en les étirant, ils laissent apparaître un cordon axial blanc, coriace. Apothécies très rares.

6-Thalles composites : ils présentent un thalle primaire foliacé-squamuleux, adhérent au substrat, et un thalle secondaire dressé, plus ou moins ramifié, développé dans un second temps sur le thalle primaire.

7-Thalles gélatineux : ils contiennent des cyanobactéries réparties dans toute l'épaisseur du thalle. A l'état sec ils sont noirs, coriaces et friables. En présence d'eau ils gonflent pour donner des masses gélatineuses.